Magazine

Innovation

Le digital au féminin rencontre avec delphine remy-boutang

par Anne Eveillard

La 5e édition de la Journée de la femme digitale (JFD) a lieu le jeudi 9 mars dans le Grand Foyer, en partenariat avec la Cité de la Mode et du Design. Ce rendez-vous annuel, entièrement gratuit, invite les femmes tout comme les hommes à oser, innover et entreprendre. Les rencontres, débats, échanges et autres « bar à coder » proposés sont autant d’opportunités pour sauter le pas. Le tout sous la houlette de Delphine Remy-Boutang, restée onze ans chez IBM et pro de la communication. Son mot d’ordre: «Mind the digital gap!»

D’après vous, quel rôle les femmes ont-elles à jouer dans le digital?
« Sur le Web, les femmes ne sont pas que des e-shoppeuses! Le digital c’est un levier d’émancipation professionnelle. C’est une façon de fonctionner, manager, penser, vivre autrement. De la transmission à la collaboration, en passant par la création, le digital a un ADN féminin, les femmes, encore sous-représentées dans le numérique, doivent investir ce secteur d’avenir et networker comme les hommes. »

«For a better world» est le thème de la 5e édition de la JFD. Parce que l’innovation va changer le monde en mieux?
«En effet, le monde ne sera plus comme avant. Mais ce n’est pas une fatalité. Certes, nous allons perdre des emplois, mais nous allons en créer de nouveaux. Une mutation dans laquelle nous, les femmes, devons nous projeter. Et ce d’autant que nous sommes pionnières dans le digital, à l’instar de Margaret Hamilton, codeuse à la NASA lors du programme Apollo. Cette nouvelle édition de la JFD est l’occasion de réfléchir et d’explorer l’horizon des possibles pour un monde plus créatif et égalitaire.»

Quelles sont les nouveautés de ce cru 2017?
«Les 3 400 m2 investis à la Cité de la Mode et du Design se divisent en trois espaces conçus autour de l’expérimentation, du networking et de l’inspiration. Une façon d’inviter les visiteurs à partager leur expérience et s’enrichir de celles des autres. En outre, des talks permettent des prises de paroles tout en marchant sur un podium, comme lors d’un dé lé de mode. Ce parti pris symbolise que le meilleur est devant nous : nous avançons vers lui.»

Et les temps forts, quels sont ceux à ne pas manquer?
«Tout d’abord, la présentation des résultats d’une étude internationale sur les variables socio-culturelles de la perception du succès des femmes grâce au digital. Autre temps fort : la remise du prix Margaret Femme digitale de l’année – en hommage à Margaret Hamilton – à une femme entrepreneure et à une intrapreneure. En n, une soirée de clôture est prévue en présence de nombreux artistes.»


JOURNÉE DE LA FEMME DIGITALE, le jeudi 9 mars 2017
à la Cité de la Mode et du Design
lajourneedelafemmedigitale.fr